Propositions de Lucien Bouchard : les jeunes adéquistes enthousiastes de voir leurs idées reprises par les grands leaders du Québec

La Commission des jeunes de l’Action démocratique du Québec (CDJ-ADQ) applaudit les propositions de Lucien Bouchard et des signataires du Pacte pour un financement concurrentiel des universités. « Les propositions que les signataires mettent sur la table aujourd’hui correspondent à celles que nous avons adoptées sur les frais de scolarité à notre Congrès d’août dernier » a déclaré M. Bourbonnais. « Nos idées sont maintenant partagées par plusieurs grands leaders économiques de notre société » a déclaré le président de l’aile jeunesse, Martin-Karl Bourbonnais.

 En effet, les jeunes adéquistes adoptaient en août dernier une proposition visant à fixer les frais de scolarité en fonction des coûts de la formation, inciter les universités à injecter 30 % des revenus ainsi créés en aide financière et établir un régime de remboursement proportionnel au revenu. Les signataires du Pacte demandent aujourd’hui au gouvernement de procéder à ces trois changements importants.

 Martin-Karl Bourbonnais, a contacté le directeur du projet, l’économiste Mathieu Laberge, afin de lui faire part de son enthousiasme face à cette récente sortie.

Publicités

Contrats de moins de 25 000 $ au ministère des Transports:L’ADQ met à jour 132 cas de contrats fractionnés

« Nous avons découvert que 132 contrats de moins de 25 000 $  ont été fractionnés pour la seule année 2008-2009. En fractionnant ainsi les contrats, le ministère et les entreprises contournent les règles établies. Si le gouvernement transgresse ses propres règles, comment peut-on leur faire confiance? » s’indigne Mme Sylvie Roy, la porte-parole de l’ADQ en matière de sécurité publique. On se rappellera que le Vérificateur général a sonné l’alerte en novembre 2009 sur des cas potentiels de contrats fractionnés au ministère des Transports

Par ailleurs, à l’instar du dossier des contrats de plus de 100 000 $, dans cette catégorie des contrats de moins de 25 000 $ octroyés par le MTQ au cours de la dernière année, les entreprises dont les dirigeants sont des donateurs au Parti libéral du Québec ont obtenus la part du lion avec plus de 60 % de la valeur des contrats contre un maigre 31 % pour les entreprises dont les dirigeants n’ont pas contribués à la caisse du PLQ. Voilà un  élément de plus à soumettre à l’Unité anticollusion.

La création d’une nouvelle unité anticollusion au sein du ministère des Transports, dirigée par M. Jacques Duchesneau, réjouit Mme Roy. « M. Duchesneau, un homme de loi intègre et juste, est la personne idéale pour faire la lumière sur les dossiers de collusion dans l’industrie de la construction. Pour cette raison, nous nous engageons à poursuivre nos recherches et à alimenter M. Duchesneau sur toutes les nouvelles informations qui pourront le soutenir dans son mandat essentiel auprès des Québécois. » déclare Mme Roy, qui maintient toujours sa demande d’enquête publique sur l’industrie de la construction.