« Tous les députés devront se prononcer sur leur volonté ou non d’entendre Marc Bellemare» – Gérard Deltell

Le chef de l’Action démocratique du Québec, M. Gérard Deltell, a présenté aujourd’hui une nouvelle initiative dans le but d’entendre le témoignage de Me Marc Bellemare devant l’Assemblée nationale. En effet, il a déposé en chambre la motion suivante : « Que la Commission de l’administration publique entende Me Marc Bellemare, avant la fin de la présente période des travaux, concernant le financement des partis politiques, tout en lui procurant l’immunité parlementaire. »

Pour le chef adéquiste, le témoignage de l’ex-ministre de la Justice et Procureur général est d’intérêt public et il est de la responsabilité de l’ensemble des parlementaires de lui offrir la tribune adéquate, c’est-à-dire une intervention en commission parlementaire. « Dans un geste d’ouverture et de recherche de la vérité, j’invite les députés à débattre sereinement de cette motion. Au-delà de toute partisanerie, je souhaite que les élus mettent tout en leur pouvoir pour dissiper les doutes sur le financement politique et offrir à Marc Bellemare l’immunité que commande son ancienne fonction. En ce sens, tous les députés devront se prononcer sur leur volonté ou non d’entendre l’ex-ministre respecté du gouvernement Charest », a déclaré Gérard Deltell.

La motion de l’ADQ sera débattue ce mercredi à compter de 15h à l’Assemblée nationale